Mystical Weapons: « Mystical Weapons »

Quand il s’agit d’honorer le legs musical de ses parents, Sean Ono Lennon n’a pas de favoris. Après quelques albums solo qui sonnaient comme des extensions logiques de la carrière de son père, il a abandonné le soft-rock paternel pour se tourner vers l’approche plus anarchique de sa mère avec l’art metal de IAM et une nouvelle mouture d Plastic Ono Band.

Mystical Weapons est l’ultime manifestation de sa volatilité puisqu’il s’est associé avec le batteur de Deerhof Greag Saunier pour sortir rapidement ce disque éponyme. Il semble en effet que celui-ci ait été composé très vite, interprété et enregistré dans la foulée tant la variété des instrumentaux qui le composent ont l’air de puiser à de multiples sources.

On trouvera donc de l’acid-rock quand Miles Davies s’était emparé du genre (Distant City »), du rock progressif qui semble sorti de chutes de studios du Pink Floyd à Pompéi, des musiques que l’on pourrait qualifier d’extraits accidentels tirés des dessins animés Looney Tunes et même des incursions dans le classique à la Debussy sur « Dirty and Dirty Neon ».

Hâte ressentie également dans la brièveté de Mystical Weapons (treize plages pour un total de moins de 40 minutes). La coérence ne se trouvera quand le duo s’abandonne à un groove prolongé qui débouchera sur le freak-out psyche-jazz de « Gross Domestic Happiness ».

Ce premier album se révèlera être par conséquent un disque embryonnaire et rapidement assemblé ; il n’y a qu’à espérer qu’il n’ait constitué qu’un galop d’échauffement.

★★☆☆☆

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.

%d blogueurs aiment cette page :