Green Day: « ¡Tré! »

Voici donc la finale livraison de la trilogie de Green Day.¡Uno! Représentait leur côté « stadium rock »,¡Dos! leur facette « garage punk »,  ¡Tré! semble, lui, ne suivre aucune direction musicale précise et terminer ce triptyque sur une note de confusion. Rien n’est structuré dans cet album qui passe de la chanson pop aux riffs accrocheurs à des fragments plus relâchés, bref si il faut chercher une identité précise c’est du côté de l’humeur générale qu’il convient de se tourner.

Billie Joe Armstrong étant entré en cure de désintoxication de façon inattendue, il est certain que le projet du groupe a été chamboulé. Le résultat en est que ce dernier disque ressemble plus à un amalgame de chutes de studios même si l’atmosphère se veut pleine de jus et de joie.

Les rythmes sont insistants, le vernis plutôt jubilatoire et les riffs pleins d’allant mais manque à ¡Tré! cette consistance et cette force mélodique qui donnaient au groupe un certain syncrétisme. Cette déstructuration fait de ce disque une sorte de compilation de B-sides dont le groupe n’aurait jamais voulu avec un côté forcé dans une emphase qui se veut joyeuse. Hédonisme et artifice sont difficilement conciliables et n’ont, par conséquent, jamais fait bon ménage.

Peut-être qu’au vu des évènements traversés par Green Day tout au long de cette année, cet ultime album sera en un sens un chant du cygne, l’acceptation que certaines pages ont été tournées et qu’il est temps de ne plus essayer de capturer à nouveau une jeunesse dont l’ébullition est désormais évanouie.

★★☆☆☆

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.

%d blogueurs aiment cette page :